Qu’en saviez-vous sur l’histoire du produit phare de rajeunissement visage ?

Top 15 des questions concernant la chirurgie d’augmentation mammaire
29 mai 2019
ventre-plat-tunisie
La chirurgie du ventre, tout ce qu’il faut savoir sur l’abdominoplastie
26 juin 2019
Show all

Qu’en saviez-vous sur l’histoire du produit phare de rajeunissement visage ?

En 1988, Allergan, l’un des importants laboratoires de fabrication de médicaments, a acheté les droits de distribution de la toxine botulinique de type A dite aussi Oculinum. L’utilisation de la substance a été approuvé pour le traitement d spasmes musculaires des paupières (blépharospasme). Allergan a rapidement acheté l’entreprise du Dr Scott et a changé le nom du médicament : « Botox ».

 

La recherche s’est poursuivie dans les années 1990, le Botox étant utilisé avec succès pour traiter temporairement la dystonie de la main, les spasmes vésicaux, la transpiration excessive et même la paralysie cérébrale chez les enfants. Cependant, la découverte la plus surprenante, qui allait devenir l’utilisation la plus populaire du Botox, a été le résultat d’un pur hasard !

 

Découvrir de nouvelles utilisations du Botox

 

En utilisant le Botox pour traiter les paupières de son patient atteint de blépharospasme, le Dr Jean Carruthers, ophtalmologiste canadienne, a remarqué que les rides du lion de ses patients commencent à s’estomper. En 1992, avec son mari dermatologue, elle a publié une étude révélant la sécurité et l’utilité de l’utilisation du Botox pour traiter temporairement les rides des sourcils.

 

Par la suite, bon nombre de dermatologues avaient pris connaissance de cette utilisation non indiquée sur l’étiquette et la demande pour ce médicament a augmenté rapidement.

Au fil du temps, de plus en plus d’utilisations de la substance ont été rapidement découvertes. Ses différentes formes ont depuis été approuvées pour le traitement temporaire de la dystonie cervicale (contraction involontaire et douloureuse des muscles du cou), ainsi que pour le traitement des rides du lion (entre les sourcils). Il a également été approuvé pour traiter la transpiration sévère des aisselles et les spasmes du coude, du poignet et des doigts chez les adultes qui ont subi un AVC, un traumatisme crânien ou la sclérose en plaques. Le Botox peut également traiter les migraines chroniques, l’incontinence urinaire et la spasticité des membres supérieurs, tandis que plusieurs formes de la toxine ont été approuvées pour le traitement de la patte d’oie.

 

Avec un tel large éventail d’avantages médicaux et esthétiques sûrs et efficaces, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi le Botox et les traitements similaires sont devenus si populaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × cinq =